28 avril 2021

Le désir sexuel fluctuant en couple

  • Home
  • Blog
  • Le désir sexuel fluctuant en couple

Le désir fluctuant dans un couple:


Le désir quelques petits rappels :


- Le désir est-il synonyme d'amour ? Non car on peut aimer quelqu'un sans le désirer et on peut à l'inverse désirer quelqu'un sans l'aimer. 
- Le désir chez l'homme et le femme : L'homme est visuel. Le fait de voir sa partenaire nue peut lui suffire à augmenter son désir. Alors qu'un homme peut rester toute la journée nu et cela n'est pas garanti que sa partenaire ait envie de faire quoi que soit. Le désir de la femme s'opère en fonction du regard qu'elle porte son partenaire, dans la globalité de la situation. Ainsi, si la femme est par exemple contrariée au sujet de son homme, cela peut venir bloquer son désir pour lui. 


- Il existe deux types de désir : le désir spontané/ de pulsion que l'on connaît le plus souvent dans les débuts d'une relation ou alors lorsque les deux partenaires ont du désir au même moment. Et le désir plus créatif ou réceptif, c'est à dire où l'un des deux partenaires ressent du désir, le fait comprendre à l'autre et tente par des moyens « créatif » d'aller vers l'autre pour susciter du désir. 


Le désir en décalage :

Dans un couple, il peut arriver qu'il y ait un décalage au niveau du désir entre les 2 partenaires. Ce décalage est quasiment universelle. Dans 75 % des couples, c'est l'homme qui a le plus de désir et donc dans 25 % c'est la femme.


La personne la moins désirante dans le couple a souvent pas le temps de rattraper « son retard » dans son envie pour l'autre et peut avoir la sensation ne de pas être normal ou alors se sent coupable de mettre son couple en « péril »/ de ne pas réussir à désirer l'autre autant qu'il/elle aimerait/ faire souffrir l'être aimé... Pour l’autre partenaire, il peut vivre de la frustration voir du rejet/ douter de sa capacité de séduction/ douter d'elle/lui même et vient même jusqu'à interroger la légitimité de son désir. 
La pression dans la sexualité peut-être contre productif. Le fait de reprocher ou revenir souvent sur le sujet du manque de désir ou de coït n'aide en rien la femme ou l'homme qui entend ces reproches. 
Ce décalage dans le désir peut amener le couple a mettre en place des stratégies d'évitements pour éviter les lieux où le coït est le plus propice. Exemple : les partenaires essaient de ne pas se coucher en même temps.
Il est important de ne pas oublier une variable fondamentale en ce qui concerne le désir : il faut déjà aller bien avec soi-même pour retrouver sa libido


La recherche du désir : un retour vers le plaisir :


La recherche permanente du désir peut empêcher le désir d'arriver. Isabelle CONSTANT, psychothérapeute à fait toute une vidéo sur ce sujet pour venir contrer ce cercle vicieux. Je vous invite à aller la regarder.


Dans cette vidéo, elle nous explique qu'il faudrait : dans un premier temps accepter de ne plus avoir de désir ;de décider avec son/sa partenaire de quand on fait l'amour ou plutôt quand on s’octroie un moment pour un moment de plaisir avec son/sa partenaire sans forcement avoir une relation sexuelle avec pénétration en finalité. Durant ces moments que le désir soit au rendez-vous ou pas, on prend se temps pour se séduire pour se (re)découvrir, pour retrouver simplement du plaisir ensemble. 

=> Le but est de se réapproprier le droit de penser sa sexualité au lieu de laisser la place uniquement au désir. On se met donc d'accord avec son/sa partenaire sur « les règles ».


Certaines personnes peuvent penser que le fait de « programmer » un moment peut justement inhiber le désir ou elles peuvent penser que si l'autre ne le/la désir pas, alors il n'y a pas d’intérêt. Pour défendre ces idées peut-être préconçues ou conçues par la société, la thérapeute prend l' exemple suivant: Lorsqu'un homme ou une femme a rendez-vous avec son amant(e) à l’hôtel, les personnes savent qu'il va y avoir un moment d'intimité et qu'il y a de forte chance pour que les deux personnes se donnent du plaisir sexuel... et pourtant le désir est au rendez-vous... Il est donc possible d'avoir du désir même en programment un moment. 


Pouvoir planifier ces moments de plaisirs, source de désir


Pouvoir « préméditer » sa sexualité serait pour certains couples plus propice au désir. Cela peut permettre : de faire attention à ses sous-vêtements, à sentir bon, à être âpreté ... Comme un peut lors des premiers rendez-vous amoureux où les deux partenaires font attention à sentir bon, avoir une tenue soignée et où le désir est très présent même si les deux personnes savent qu'il se peut qu'un moment intime arrive. 
Le désir peut relié à l'histoire de notre imagination, à l'envie de pouvoir planifier une soirée érotique à base de tendresse, de bisous, de câlins et de plus si affinité, sans aucune obligation d'avoir un rapport sexuel. 


Un autre idée qui peut aider à retrouver du désir :


Si malgré toutes ces informations et idées votre couple à du mal a retrouver du désir, je vous conseille de faire chacun une liste de votre côté. Prenez séparément le temps de rédiger chacun de votre côté en commencent chaque phrase par : «  Je suis érotisé(e) quand... » Une fois cette liste faite, prenez un temps en semble pour vous les lire et d'échanger sur ce qui vous plaît dans la sexualité et dans l'érotisme du couple.  


Les quatre conditions pour donner la place au désir à deux : (selon le sexologue Gilbert BOU JAOUDE)


Ne pas être fatigué est très important pour trouver son désir. Exemple : si on vous propose un soir de faire un restaurant avec des amis et que vous êtes fatigués, vous allez sûrement remettre cet événement au lendemain ou une autre fois. Et bien lors d'un moment intime cela en va de même.

Ne pas avoir eu de la contrariété ou des préoccupations majeurs dans votre journée. Retrouver du temps à deux pour de réels échanges.

Ne pas être en conflit l'un envers l'autre. Et pour se faire, il est important d'être dans la communication et éviter le « tu » qui « tue » (voir la vidéo précédente sur ce sujet).

L'important est donc l'écoute et le soutien entre chaque partenaire pour (re)trouver son désir.