18 octobre 2021

L'infidélité et la notion de responsabilité dans le couple

  • Home
  • Blog
  • L'infidélité et la notion de responsabilité dans le couple

L'infidélité peut être vécu comme: 

  • Une épreuve éprouvante et certains couples s’en relèvent et d’autres décident de se séparer.
  • La séparation n’est pas une fatalité et dans les 2 cas le but est d’en sortir plus fort.
  • La découverte peut être un signal d'alarme laissé par le conjoint pour permettre une prise de conscience des dysfonctionnements et les paliers déjà franchis.
  • L’idée est de comprendre ce qu’il vient de se passer

A l’annonce d’une infidélité :

  • On agit sous la pulsion d’avoir envie de quitter l’autre
  • La personne se sent trahi/blessée/ ressent de la douleur/ choc émotionnel
  • Cela vient réactiver les blessures : abandon, rejet, trahison, humiliation, injustice…
  • Personne ne vit l’infidélité de la même façon, chaque couple est différent et unique.

Le but :

  • Prendre le temps à froid de discuter de ce que l’on vient de traverser
  • Ne pas minimiser les faits et il n’est pas nécessaire (voir proscrit) de raconter tous les détails de l’acte sexuel/le lieu/l’heure… = cela est souvent plus destructeur pour l’autre personne.
  • Parler de ce que l’on ressent chacun :

* comprendre les causes

*qu’est-ce qui s’est passé dans le couple ?

*qu’est-ce qui a changé ?

*qu’est-ce que l’autre a été chercher chez une autre personne ?

Les clefs pour vous aider à traverser ce passage de vie dans votre couple :

  • Dans un couple, les deux personnes sont 100% responsable.

Sauf dans le cas de personnes manipulatrices ou séducteurs(trices) compulsifs qui n’arrête pas de tromper les personnes avec qui il/elle est. Dans ce cas, il est fortement conseillé aux personnes de faire une introspection sur soi. A la fois pour la personne qui trompe son/sa partenaire sans cesse et/ou pour la personne qui vit constamment de la tromperie dans ses histoires amoureuses. Attention aux schémas répétitifs.

  • Il est important à mon sens de faire le deuil du couple que vous étiez avant. Si vous choisissez de traverser cette épreuve ensemble, alors donnez-vous l’opportunité de créer un autre couple ensemble. De reconstruire vos fondations, votre connexion, votre communication…
  • Le Pardon : fait partie intégrante de votre guérison. Même si vous décidez de ne pas faire perdurer votre relation. Cela permet aux personnes de passer à autres choses plus facilement.
  • Recréer son espace de couple qui appartient uniquement à vous deux.

 Retrouver la confiance dans son couple après l’annonce d’une relation extra-conjugale :

Les clefs pour retrouver confiance dans le couple :

  • Il faut que la personne qui a trompé s’engage à ne plus être en contact avec la personne avec qui il/elle l’a trompé. L’histoire étant terminée on peut de nouveau essayer de reconstruire quelque chose dans notre couple.
  • L’importance de la communication pour réellement comprendre ce qui s’est passé. Il n’y a pas qu’un responsable et une victime. Cela est une responsabilité commune au couple.
  • Important d’être honnête et transparent. Dans ce cas, il faut que les deux aient envie de recréer pour reconstruire
  • Le thérapeute de couple peut permettre d’aider le couple à traverser cette période de vie qui peut ne pas être évidente.

La notion de responsabilité :

  • On fait de son mieux :

Chaque personne doit comprendre que l’autre en face fait du mieux qu’il peut, même s’il est en colère.

  • Responsable de nous :

On n’est pas responsable de ce que l’autre va faire. On est seulement responsable ce que nous faisons. Si nous nous apprenons déjà à être bien dans sa vie, dans son corps, à s’aimer, à faire du mieux que l’on peut, accepter que l’on soit humain et que nous ne sommes pas parfaits = à ce moment-là, nous n’imposons pas notre vérité ni notre manière de faire/ penser.

  • Le rôle du couple :

Accepter que l’autre ne soit pas au même point que nous et qu’il a sa propre vérité/ croyance.

  • Le rôle du thérapeute :

Quoi qu’il arrive nous pouvons juste planter des graines et c’est à la personne en face de les arroser. Nous tentons de donner des clefs, mais si la personne en face ne souhaite pas ouvrir la serrure, sa problématique ne changera pas.

  • Rôle parent enfant :

Le rôle d’un parent s’est de montrer à son enfant à « comment s’aimer ». Plutôt qu’à chercher à les rendre heureux, il faut que l’on apprenne à se rendre heureux nous pour qu’eux puissent avoir un exemple de cela.

Statut de victime :

Ce sont les personnes qui sont toujours dans la plainte (cela ne va jamais). Tant qu’il y a des personnes pour valider cela, la personne ne changera pas.

Le rôle de victime attire :

- la complainte et la compassion

- l’attention des gens

Le but (inconscient) de la personne est de ne pas forcement aller mieux, mais de garder cette forme de « pouvoir ».

Une victime peut vite devenir bourreau quand on lui dit d’arrêter de se plaindre et qu’on lui suggère de faire plutôt comme cela…

La réponse peut ressembler souvent à : « tu m’énerve à dire des choses comme ça, ne crois pas que c’est si simple… »

Mais lorsque les personnes n'ont plus personne pour les écouter se plaindre, car ils ont fait fuir les autres qui les entouraient, seulement là une remise en question est possible. Les personnes peuvent comprendre que c’est à elles de reprendre les choses en mains.

Plus tu ne veux pas voir le problème, plus ton inconscient risque de vouloir te faire des signes pour que tu changes. Souvent les signes vont de façon exponentiel, jusqu’à parfois engendrer des maladies.